Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la crevette à moustache

MALAYSIA - Kota Bharu

MALAYSIA - Kota Bharu

Après ces mésaventures nous prenons le jungle train (oui, encore de la jungle): 8h dans un petit touk touk avec la clim´ à fond, pour rejoindre Kota Bharu, tout à fait dans le Nord près de la frontière thaïlandaise.

Pas grand chose à voir ni à faire dans cette petite ville très musulmane, à part... profiter des plaisirs gustatifs! Le centre névralgique de la cité est le Central Market, un énorme marché couvert circulaire où on vend absolument de tout: poissons, pâtisseries, fruits et légumes, épices, tissus et même jouets et batteries de cuisine. Le deuxième étage abrite un tas de petites stalles qui hébergent toutes une sorte de mini resto. On mange un gros crabe, des écrevisses, des légumes à le mode malaise, le tout pour quelques ringitt.

Mais si on se régale avec la cuisine locale, on reste un peu sur notre soif: Islam oblige, la bière est ici une denrée rare. Heureusement il y a les Chinois! Le deuxième soir, on part donc explorer le Chinese Night Market, en quête d'un bon petit plat et de liquide houblonneux. On débarque dans un espèce de grand hangar en pleine effervescence: ce soir c'est la Tiger Music Nite! Pour info, Tiger est une des bières les plus bues en Asie, pas mauvaise du tout, produite par Guiness. Un podium est installé au milieu des tables. Notre voisin, qui vient de Kuala Lumpur, nous explique que Tiger organise dans tous le pays des concours de chant et danse, avec à la clé une grande finale dans la capitale. Se succèdent sur scène des bandes d'ados qui font des chorés sur des chansons genre Gangnam Style, des mini popstars qui chantent sur de l'Eurodance et des vieux chanteurs de karaoké qui y mettent tout leur coeur (à défaut de justesse). On est ravis! D'autant que comme nous sommes les seuls occidentaux de la salle, on se fait repérer par l'animateur de la soirée, une espèce de gominé survolté, qui nous promet des bières gratuites si on accepte de crier "I love Tiger" dans son micro. Notre coeur de belges balance: peut-on vraiment proclamer publiquement notre amour pour une bière qui ne soit pas noir-jaune-rouge? D'un autre côté, la bière en Malaisie est très chère (elle coûte souvent plus qu'un repas complet)... La soif l'a donc emporté sur notre patriotisme ;) En malais ça donne quelque chose comme "Noa Hoi Tiger"... Une excellente soirée donc, un peu surréaliste, de laquelle je repars avec la photo de mon élu à paillettes du jour.

Le lendemain, changement d'ambiance, on décide d'aller visiter la mosquée (qui se révèle être très vilaine) et on se retrouve embarqués dans une conversation théologique avec un Malais du Islamic Information Center. Comme mon anglais n'est pas encore totalement fluent et que je sens le terrain un tout petit peu glissant, je laisse Greg papoter avec lui. De toute façon je suis une femme, alors mon avis hein... ;) Au final, la conversation est assez intéressante et nous ressortons avec deux nouveaux livres, offerts par notre interlocuteur et certes un brin dogmatiques, dans notre bibliothèque de voyage.

Pour se remettre, Greg décide d'aller se faire couper les cheveux dans un salon de coiffure un peu hype. Le shampouineur, un gros Chinois à crète décolorée, semble se prendre d'affection pour lui et on atteint un climax lorsqu'il lui fait un petit massage de la nuque tandis que la radio diffuse "I will always love you" de Whitney Houston.

Kota Bharu, où les voyageurs ne restent en général qu'une nuit avant de filer vers les îles, s'est donc révélée pleine de surprises! Après toutes ces émotions, il est temps de redescendre vers Kuala Lumpur, où nous passons nos derniers jours en Malaisie avant de nous envoler pour le Vietnam.



Cel

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article