Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la crevette à moustache

MALAYSIA - Melaka

MALAYSIA - Melaka

Après une semaine de farniente sur notre île, on a envie de se plonger dans la vie malaisienne et la culture locale. Impro à la gare des bus et cap sur une petite ville du Sud-Ouest, Melaka (ou Malaca). Ce nom dit probablement quelque chose a certains d'entre vous (genre ceux qui ont ingurgité le même syllabus d'Histoire des Temps Modernes que moi il y a... un certain temps).

Autrefois carrefour stratégique d'échanges commerciaux, Melaka, grâce à son détroit et son port, a été le comptoir le plus important de cette région du monde, annexé tour à tour par les Portugais, les Hollandais et les Anglais. Voilà pour la page d'histoire. Concrètement, cela a laissé pas mal d'empreintes dans l'architecture, la toponymie, la cuisine, etc. Ajoutez à ça les différentes cultures présentes avant l'arrivée des colons et mixez le tout aux influences des communautés chinoise et indienne qui y ont immigré et vous obtenez un beau melting pot!

Quand on arrive le samedi soir, c'est le Night Market du quartier le plus animé de la ville, le China Town (qui se trouve dans une rue au nom hollandais, la Jonker Street, à proximité du Stadhuys, vous suivez ?). Des centaines de petits stands vendent des babioles en tout genre et des petites choses à grignoter. C'est l'explosion de couleurs, de bruits et d'odeurs! Greg a des étoiles dans les yeux et l'estomac dans les talons, on en profite donc pour goûter quelques spécialités locales, dont des coquillages à la mode portugaise, mangés sur un coin de table à côté d'un karaoké géant en plein air. Dans une rue adjacente se déroule de manière complètement improbable une Oktoberfeest en bonne et due forme, avec des filles asiatiques deguisées en tyroliennes qui essayent de nous faire acheter des packs de bière allemande. Le tout à 3 jours de l'Haid dans un pays rappelons-le majoritairement musulman. Quand on vous disait que Melaka c'était un sacré bordel!

Les jours qui suivent, on s'imprègne de l'ambiance de la ville et des toutes ses facettes, c'est assez fascinant. On visite en une seule après-midi une église catholique, une mosquée et un temple chinois taoïste. Ce dernier est particulièrement intéressant et joli, des Chinois viennent prier parmi les touristes qui prennent des photos et les enfants qui courent partout.

Au rayon des visites, il y a la réplique du palais du Sultan, qui met en scène la vie de la cour de Melaka au temps de sa grande puissance. C'est un peu ridicule, avec de vilains mannequins de cire et de mauvais tableaux, mais assez didactique. Ça faisait quand même longtemps qu'on n'avait plus vu un musée aussi old school, ambiance style musée des Sciences Naturelles dans les années 80.

Et puis une vieille église de l'époque hollandaise, avec des épitaphes en flamand accompagnées de géniales tête de mort qui ornent les tombes des soldats, d'autres petits temples chinois, les anciens remparts portugais, ...

Le coup de coeur culturel du séjour c'est le Baba Nyonya Museum: les Baba Nyonya c'est cette communauté issue du mélange de la population locale et des Chinois venus gérer le comptoir de Melaka au temps des Portugais (ou des Hollandais. A moins que ce ne soit les Anglais? Bref, vous voyez hein). Malheureusement les photos sont interdites dans cette très belle vieille maison de famille où nous guide une petite dame chinoise un peu autoritaire et complètement survoltée. Parmi les meubles anciens et les impressionnantes tapisseries, on peut admirer en vrac: des bouteilles de vieux cognac français, du mobilier british, de la vaisselle chinoise, un grammophone américain, des lanternes chinoises absolument splendides, du marbre qui n'est pas froid au toucher, des "paniers de mariage" à cinq étages, des portaits de famille et d'une vieille femme obèse, etc etc. Un vrai bric-à-brac digne de la Place du Jeu de Balle mais en plus smart!

Quant aux plaisirs culinaires, je m'acclimate en mangeant piquant midi et soir (notamment un poulet tandoori pakistanais qui m'a sérieusement défoncé le gosier), et Greg retrouve l'Asie qu'il aime. On parvient en effet au prix d'une haute lutte à obtenir une table au Capitole Satay, un resto devant lequel des dizaines de personnes font la file des heures durant pour avoir le privilège de tremper des brochettes en tout genre dans une fondue à la sauce satay (cacahuètes et épices) Greg est ravi et moi... ben ça pique quoi...

Le 15, on s'offre une balade à vélo dans le countryside avec Alias, un guide malais qui nous explique toutes les propriétés étonnantes du Rubber Tree (arbre à caoutchouc). Entre autres petits trucs rigolos, on peut transformer en quelques secondes sa sève spongieuse en balle magique ou faire des moulins à vent avec la coque des fruits.. Hélas la culture de notre copain le Rubber est de plus en plus délaissée au profit des larges plantations de Palm Tree, dont Monsieur Nutella et consorts achètent en masse la fameuse huile de palme. Business is business.

La région a pourtant pas mal d'autres ressources: au fil du parcours on découvre des ananas rouges, des mangues, de la lemongrass, de la citronnelle (y en a une qui se mange, et une qui éloigne les moustiques, mais pas vice et versa, à ne pas confondre donc), des papayes, des bananes, des noix de coco, du cucurma, des red hot chili peppers et tout un tas d'autres fruits et plantes aromatiques. Après cet intermède botanico-sportif, on va s'enfiler un énorme burger au Hard Rock Café (oui il y a un Hard Rock Café à Melaka. Non, nous n'avons pas acheté le t-shirt pour vous le prouver), et quelques bières avec d'autres voyageurs dans un petit bar squat tenu par un vieux Malais fan de musiques soul-tropicales. Happy birthday to me ;)

A part ça Melaka c'était une guest house dans un vilage au milieu de la ville, avec un grand jardin et des lapins, un giga centre commercial modestement nommé "Melaka Mega Mall", le dernier artisan de petites chaussures pour les Chinoises aux pieds bandés, une pâtisserie laissé en offrande aux dieux du Tao, et d'autres piqûres de moustique, évidemment!

Le prochain épisode sera moins culturel, puisque nous sommes partis au coeur de la jungle pour quelques jours et que c'était assez SAUVAGE!

Cel

































































Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Belle photo d'accroche,
très ressemblant à part le sourire, manque un peu de tonus...
et toi Céline par encore de modèle en vue?
Biz
Répondre
A
Yeay ! En effet pour une fois (encore une fois ?) on peut répondre (une fois) sans hargne jalouse à votre post... Il fait 20° :) Mais bon. Le train-train n'arrive pas à la cheville de vos super expériences (quoique la bronchite d'Adèle me fait explorer de nouveaux états de fatigue et découvrir de nouvelles tonalités de bruns sur mes valises sous mes yeux...) Bisous !
Répondre
C
Hello, les aventuriers!
Pleins de couleurs, et quel dommage que vous ne puissiez envoyer des odeurs et des saveurs, (même si ça pique!), pour me consoler, je m'octroie 1 carré de chocolat Zéro, na!
J'ai hâte de voir les photos de la jungle et de voir Greg au bout d'une liane, Céline, tu n'as plus qu'à choisir: Jane ou Chita??
Ici, c'est bientôt les vacances de Toussaints, et cet après-midi, il y a 20 °!
Merci pour toutes ces belles images, continuez à en profiter pleinement, dikke kussen van Brussel!
Répondre
C
Merci pour ce petit moment d'évasion ! Toujours un plaisir de vous lire les amis ! J'ai hâte de décourvir le châpitre JUNGLE !!!! Gros bisous depuis Leuven !
Répondre
A
parcours plus coloré et plein de saveurs .En tout cas greg à l'air de se faire plaisir question repas et j'espère que cel pourra suivre. Ici tout va bien ,hier il y avait 22 degrés !! mais cela ne va pas durer .Pendant que vous serez dans la jungle mamy et moi partons à la mer .eh oui , c'est le congé de Toussaint BISOUS de mamy qui se dit que les gens n'ont pas l'air de beaucoup cuisiner et faire la file pour aller au resto ,l'idée ne lui déplait absolument pas. bisous anne